Assurance locaux

Assurance Locaux Professionnels

Vous êtes locataire ou propriétaire d’un local professionnel : qu’il s’agisse d’un atelier, d’un dépôt, d'une usine, d'une agence commerciale ou de bureaux, vos locaux doivent être assurés de manière optimale pour vous permettre de poursuivre votre activité, même en cas de sinistre.

1 - Assurance locaux professionnels : une couverture indispensable

Bureaux, atelier, dépôt, usine ou tout autre bâtiment à usage professionnel, peuvent être touchés par différents événements (incendie, dégât des eaux, acte de malveillance, intempéries…) qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur le fonctionnement de votre entreprise, voire même menacer sa pérennité. En cas de sinistre, votre entreprise sera couverte pour les dommages affectant le bâtiment lui-même, ainsi que son contenu (mobilier, matériel, stock de marchandises…).

Assurer vos locaux professionnels, est-ce obligatoire ?

La souscription d’une assurance pour votre local professionnel n’est pas obligatoire sauf si cela est imposé par le propriétaire du local dans le bail de location. En revanche, il s’agit d’une précaution indispensable pour protéger la pérennité de votre entreprise.

Vous êtes artisan et vous utilisez une partie de votre habitation pour votre activité ?

Vérifiez que votre contrat d'assurance habitation le permet. Ce n'est en effet pas le cas de la majorité d'entre eux. Parce que SMA connaît bien les besoins de ses assurés professionnels, cette garantie est prévue dans son contrat Multirisque Habitation.

2 – Des garanties complètes contre les risques essentiels 

Assurer vos locaux, c’est garantir votre activité, même en cas d’imprévu. Votre contrat SMABTP assure votre local professionnel ; les évènements couverts, de base ou en option, sont notamment :

  • un incendie : pour les dommages subis par les biens assurés en cas d'incendie, mais aussi les risques annexes (fumée, impact de foudre, explosions, dommages électriques…) ;
  • un dégât des eaux : une rupture de canalisation, des infiltrations d’eau ou des arrivées d’eau causées par de fortes pluies….
  • le vol, tentative de vol, les actes de vandalisme et de sabotage ;
  • le bris de glace : pour les dommages causés sur les vitres, les vitrines et les enseignes ;
  • les attentats et actes de terrorisme, émeutes : pour les dommages causés par un attentat ou acte de terrorisme tels que définis par les articles 421-1 et 421-2 du code pénal, ou dans le cadre de manifestations et mouvements populaires ;
  • les événements climatiques : pour les dommages liés à une tempête, une avalanche, la grêle, ou encore la neige ;
  • les catastrophes naturelles définies par arrêté interministériel publié au Journal Officiel.

Entreprises, établissements recevant du public : ne négligez pas vos obligations en matière de sécurité incendie ! Tout établissement recevant du public (ERP) a l’obligation :

  • d’installer dans ses locaux des équipements de sécurité incendie. Selon le type de local et le secteur d’activité de l’entreprise, il peut s’agir d’extincteurs, de portes coupe-feu, d’un système de sécurité incendie, de RIA ;
  • de faire contrôler son système de sécurité incendie (SSI) au moins une fois par an par un technicien habilité.

Attention aux oublis

Pour être correctement assuré, votre local doit être conforme aux normes en vigueur en matière de sécurité incendie. À défaut, la prime peut être majorée, de même que le niveau de la franchise. En cas de sinistre votre assureur pourrait refuser de vous indemniser pour le préjudice subi, si votre local ne respecte pas les conditions de sécurité prévues au contrat.

3 – L’assurance pertes d’exploitation : protégez votre entreprise en cas de sinistre

La survenance d’un sinistre dans vos locaux peut vous obliger à réduire, voire à interrompre totalement votre activité professionnelle. Lorsqu’elle se prolonge, une telle situation peut avoir une incidence sur vos charges fixes, voire menacer la survie de votre entreprise. Il est possible de se prémunir contre ce risque en souscrivant une garantie pertes d’exploitation qui permet de compenser la perte financière consécutive à un sinistre, et de poursuivre ou de redémarrer votre activité dans les meilleurs délais.

Dans quel cas intervient-elle ?

La garantie pertes d’exploitation intervient en cas d'arrêt ou de diminution de l'activité de l'entreprise résultant d’un évènement couvert par le contrat et provoquant un dommage matériel direct ; par exemple, en fonction des options retenues :

  • en cas d'incendie ou d'événement naturel entraînant la destruction ou la perte de l'outil de travail ;
  • en cas de bris d'une machine unique et indispensable à l'activité de l'entreprise ou à l'approvisionnement d'un chantier.

Quels sont les frais pris en charge ?

  • assurer le paiement des salaires ;
  • faire face aux charges fixes (impôts, taxes, abonnement d'électricité, téléphone…) ;
  • régler certains frais financiers ou dépenses inattendues, telles que la location d'un local provisoire ;
  • reconstituer le bénéfice d'exploitation escompté.

Le saviez vous ?

  • Chaque année, on dénombre plus de 15 000 incendies concernant des locaux et bâtiments professionnels.
  • 60 à 70 % des entreprises victimes d'un sinistre majeur affectant leurs locaux disparaissent dans les 3 ans qui suivent, faute, souvent, d'une assurance pertes d'exploitation.

Des exemples de sinistres couverts par la garantie pertes d’exploitation :

  • Perte d’exploitation suite à un événement climatique : suite à une tempête, la toiture de votre atelier a subi d’importants dégâts. Les travaux de réparation sont en cours, mais votre entreprise est contrainte de cesser son activité pendant plusieurs semaines. Vous aurez droit à une prise en charge.
  • Perte d’exploitation suite à un incendie : suite à un incendie, vos ateliers de production ferment pour plusieurs mois afin d’être remis en état. Pour assurer la continuité de votre activité, vous décidez de louer un local provisoire. Les frais de location peuvent être pris en charge. 

A retenir

Dans le secteur du BTP, s’assurer pour les pertes d’exploitation est une précaution indispensable pour sécuriser votre activité sur le long terme, dès lors que vos locaux sont indispensables à la poursuite de votre activité : atelier de fabrication ou de montage …

4 - La couverture des risques spécifiques à votre activité

En plus des garanties incluses dans votre contrat de base (incendie, vol, dégâts des eaux...), vous pouvez souscrire des garanties optionnelles pour couvrir les risques spécifiques à votre secteur d’activité. Par exemple :

  • le bris de matériel, d’outils ou de machines ;
  • les dommages électriques, surtensions ;
  • les dommages au matériel informatique ;
  • la perte ou le vol de matériel transporté ou confié à des tiers ;
  • la perte de la valeur vénale du fonds de commerce (pas-de-porte, droit au bail, clientèle, marque de fabrique)…

Le conseil et l'expertise de SMABTP

Selon la nature de votre activité et des locaux à assurer, SMABTP pourra vous proposer une analyse de risque : un spécialiste des risques dommages aux biens vous conseille sur les garanties les plus appropriées, mais aussi sur les mesures de prévention à mettre en place dans votre bâtiment.